02-Communiqué

Cap sur « La Momie »…

La deuxième étape conduisait les concurrents sur le site de « La Momie »… une montagne aux formes angulaires baptisée ainsi car sur ces lieux assez atypiques furent tournées quelques scènes du film du même nom. Un peu plus longue que celle de la veille, la spéciale du jour était globalement roulante et entrecoupée de quelques gros effondrements dans les plaines et les vallées. René Metge l’avait promis… « Nous n’avons pas enlevé tous les cailloux des pistes marocaines, mais gommé au maximum les passages cassants ». La promesse fut tenue pour le plus grand bonheur des concurrents.

Malgré tout, la navigation fut loin d’être simple. Il était impératif, voire obligatoire de suivre son road-book avec la plus grande attention et précision pour garder le bon cap et rester sur la bonne piste.  D’ailleurs, certains ont fait quelques demi-tours…

 

Premier scratch pour Jacky Loomans !

Sur un peu plus de 207km de secteur chronométré, le Belge Jacky Loomans s’est imposé sur un rythme d’enfer. Malgré une crevaison et une petite erreur de navigation, son Nissan Navara lui a permis de signer le scratch. Jacky Lomans et Frits Drietsman, son navigateur, terminent l’année 2009 en beauté… Troisième dans le chrono du jour, Jérôme Pelichet et Eugénie Decré n’ont pas chômé sur leur Wildcat mais terminent à un peu plus de 5 minutes du Belge Volant. Au général la paire franco-suisse prend la tête, mais la menace Loomans se précise… Troisième du jour, l’inusable Jean-Louis Schlesser sur son Buggy a joué les équipiers modèle en venant soutenir François Lethier aux prises avec quelques tracas côté freinage. Prudemment, les deux Buggies bleu ont joué l’esprit d’équipe. En embuscade, troisième au général, le « renard du désert » n’est qu’à quelques secondes de Loomans. Coup de chapeau à Vincent Demonceaux, 5ème du jour et 5ème au général. Edmond Pelichet a retrouvé aujourd’hui l’usage de la parole en retrouvant tout le potentiel de sa radio…suivi de près par un Miroslav Kubicek très régulier. Du côté des pilotes Egyptiens, « Mido » est de plus en plus satisfait du comportement de son Desert Warrior, quant à Karim El Zanaty, cette première participation hors des frontières de son pays  semble le ravir. Gilles Florin et Hervé Cotel se maintiennent en bonne place et jouent la carte de la patience sans rien hypothéquer sur les pistes marocaines. Rudy Goeminne sur son Buggy Audi semble voir la fin de ses problèmes et signe le 10ème temps. Juan Aibar, 7ème du général a un peu souffert aujourd’hui, mais le tandem espagnol ne perd pas pour autant le sourire. Jean-Jacques Jousseau poursuit son apprentissage tout comme son navigateur, Frédérick Fourdraine ! Stéphane Corso, parti hier en tonneau dans le premier chrono (sans gravité) ne se démotive pas et a repris ce matin la piste avec un Pajero un peu « chiffon ». Quant à la famille Asloun (père et fille), beaucoup de problèmes hier et une électronique récalcitrante ont un peu gâché la fête, mais il en faudrait plus pour décourager le pilote du Ch’ti Kangoo, son objectif reste le même…le Lac Rose !

En camion, Mr Miklos Kovacs a repris les choses en main, bien décidé à ne pas laisser Elisabete Jacinto prendre le large. Le pilote Hongrois signe le scratch et prend la tête pour 47 petites secondes devant la Portugaise.

Sur deux roues, Giovanni Stefani a pris l’ascendant sur ses deux compatriotes, mais au général, c’est bien Alberto Dottori qui mène la danse…

Lire la suite : Communiqué N°3