Au revoir Maroc…Bonjour Mauritanie !

Ultime spéciale sur le territoire Marocain avant l’entrée en Mauritanie, le secteur chronométré de l’étape 6 fut court, mais suivi d’une longue liaison pour rallier la frontière.

Le tracé prenait deux aspects bien distincts en se déroulant sur deux types de terrain.  La première partie fut sablonneuse avec de petits franchissements de dunes, puis la piste devenait roulante, se dessinant entre les cairns. Mais ensuite, le sable a laissé place à un tracé de plus en plus empierré jusqu’à l’arrivée, d’où de nombreuses crevaisons.

Les pistes parallèles étaient très nombreuses, il était impératif de suivre ses caps à la lettre car tout se ressemblait ! Les navigateurs furent encore très sollicités…

Et de deux pour Jacky Loomans !

La spéciale du jour s’est jouée à une toute petite seconde entre Jacky Loomans et Jérôme Pelichet. Malgré trois crevaisons, dont deux simultanées à 5 km de la fin, le pilote Belge a conservé l’avantage, gratifiant les caméras présentes d’une arrivée toute en glisse… Avec également une crevaison, le Bowler Wildcat semble bien s’être refait une santé, pour le plus grand bonheur de son pilote, Jérôme Pelichet: « J’ai suivi à la lettre les caps donnés par Eugénie, sans me soucier des deux buggies Schlesser partis dans une autre direction. Une bonne spéciale, même si Jacky nous a battu d’une seconde… ».

Du côté du Team Schlesser: « No stress… A présent, il va falloir gérer le parcours Mauritanien en essayant de ne pas s’ensabler, tout en restant extrêmement attentif à la navigation. » Au général, Jean-Louis Schlesser dispose d’une confortable avance, toute comme François Lethier sur Jérôme Pelichet et Jacky Loomans.

Edmond Pelichet a désormais pris ses marques et colle au quatuor de tête sans faillir, malgré une crevaison. Crevaison également pour l’Egyptien Mido qui a préféré assurer plutôt qu’hypothéquer ses chances à la veille des étapes mauritaniennes où il retrouvera son terrain de jeu de prédilection, le sable.

Pas de chance pour le buggy Audi de Rudy Goeminne, problème de surchauffe et une spéciale écourtée. Le gros du peloton poursuit sur son rythme, y compris le Ch’ti Kangoo…tous devraient se retrouver ce soir sur le bivouac de Boulanouar, en Mauritanie !

Miklos Kovacs a signé le chrono du jour chez les camions. Sur ce terrain très rapide, le Scania du Hongrois a pris le meilleur sur le Man d’Elisabete Jacinto. Moins de chevaux pour la Portugaise, mais toujours une immense satisfaction de se battre avec le colosse hongrois.

En moto, le trio Italien avale les kilomètres. Alberto Dottori est toujours leader de la catégorie.