L’ « ETAPE » de l’AFRICA ECO RACE 2010…

Cette 8ème étape autour de Tabrenkout fut sans doute la plus difficile mais aussi la plus belle…

Particularité de cette boucle, un départ du bivouac pour une arrivée au bivouac sans aucune liaison, directement dans le feu de l’action. Le programme de la journée fut chargé, mais en arrivant, les concurrents avaient du bonheur plein les yeux… du hors piste, des plateaux roulants, des zones empierrées, des oueds mous, et des dunes… des dunes et encore des dunes.

Il n’y avait pas moins de cinq passes à franchir, plus ou moins difficiles, mais ce fut tout simplement MAGIQUE…

Jérôme Pelichet … tout feu tout flamme ! « Mido », prince du désert…

Annoncée comme l’« Etape » du rallye, ce 8ème secteur chronométré a tenu toutes ses promesses. En effet, leader incontestable de l’épreuve, Jean-Louis Schlesser avoue sans peine avoir souffert sur les 442 km du parcours pour arriver en tête : « Des cordons de dunes à perte de vue, une mer de sable… Il valait mieux réfléchir qu’aller trop vite, mais cela ne nous a pas empêché de sortir les plaques à trois reprises ! ».  Derrière lui, à un peu plus de 10 minutes, Jérôme Pelichet savoure la performance, mais sur la ligne d’arrivée, une de ses roues de secours placée à l’arrière du Wildcat commence à s’embraser. Début d’incendie rapidement maîtrisé et « ouf » de soulagement pour l’équipage : « Cette spéciale fut dantesque, très chaude du début à la fin, mais tout simplement…magique au niveau pilotage, navigation et paysage ! Nous nous sommes retrouvés seuls dans les dunes, en pensant avoir été largué par tous les autres concurrents, mais finalement…nous étions plutôt bien. » D’autant mieux qu’au général, le duo Franco-Suisse prend désormais la deuxième place au profit de François Lethier pour qui cette étape fut synonyme de galère…Plus de 2 heures de perdues et une 3ème place au général à 8 minutes du Wildcat du Team Raid Lynx. Joli coup également pour Mido… En effet, la paire Abdelhamid Abouyoussef / Mahmoud Nour el Din a parfaitement fonctionné. Aucune erreur de navigation, un léger plantage et deux crevaisons, mais un rythme soutenu et de grosses minutes à la clé. De quoi faire la différence au général et prendre la 4ème place. Les « princes d’Egypte » ont le sourire aux lèvres après cette journée placée sous le signe du plaisir : « Cette étape était très longue, très technique aussi, mais tout simplement superbe, un grand moment de bonheur… ». Les choses se sont beaucoup moins bien déroulées pour Jacky Loomans. De gros problèmes d’embrayage l’ont contraint à renoncer à passer les dunes. L’addition sera salée ce soir au moment de faire les comptes. Nouveau coup de chapeau à Miroslav Kubicek, qui comme hier a joué la régularité et cela a payé. Une jolie 5ème place dans la spéciale juste derrière le Buggy de Gilles Florin et Hervé Cotel. Le Ch’ti Kangoo de Momo Asloun a dû écourter sa prestation suite à un accrochage avec le Bowler Nemesis de Vincent Demonceaux en plein cœur des dunes…

En camions, Miklos Kovacs n’a pas rencontré de problèmes majeurs, contrairement à hier… Le Hongrois a pris beaucoup de plaisir et signe un nouveau scratch devant Noël Essers.

Sur deux roues, suite à la longue et difficile étape d’hier, les motards ont décidé d’un commun accord de ne pas rouler aujourd’hui.

Certains concurrents auto n’ont toujours pas regagné le bivouac à cette heure et se préparent à passer de longues heures dans les dunes…