UN NOUVEAU MORCEAU DE BRAVOURE…

Tout comme la veille, le 9ème étape de l’Africa Eco Race s’est élancée du bivouac de Tabrenkout pour s’achever à l’entrée du bivouac suivant à Tenadi. Pas de liaison, mais un nouveau morceau de bravoure pour les concurrents encore en course.

Le secteur chronométré ne fut pas facile…plateau roulant, vallées herbeuses, herbe à chameaux, et des dunes toujours et encore des dunes… Une étape variée, mais au cours de laquelle il ne fallait pas perdre le sens de l’orientation, notamment sur la fin où les changements de cap se succédaient.

Il fallait tout simplement se montrer malin, observer attentivement le terrain et réfléchir pour gagner du temps en déjouant les pièges de la navigation…

LOOMANS SIGNE SA 3ème VICTOIRE D’ETAPE … SCHLESSER PERD DU TEMPS !

Premier à franchir la ligne d’arrivée aujourd’hui, Jérôme Pelichet n’a pourtant pas signé le scratch. Une nouvelle fois, Jacky Loomans vient lui voler la vedette en signant une très belle performance. En effet, après les ennuis d’embrayage d’hier qui ont ruiné tous ses espoirs de podium final, le pilote Belge avait à cœur aujourd’hui de signer un bon chrono. Challenge réussi puisqu’il termine 13’ devant Jérôme Pelichet et François Lethier. Quatrième de l’étape, Edmond Pelichet  ne boude pas son plaisir malgré les difficultés et la longueur du parcours. « Mido » s’est quant à lui montré un peu déçu car comme il le souligne, « Une étape de la qualité de celle d’hier est une chose exceptionnelle ! » Le « Renard du désert » (ou plutôt son buggy) a eu très chaud aujourd’hui… Problème électrique entrainant une panne de ventilateur et voilà le buggy bleu contraint de faire des pauses pour refroidir le moteur. Au général, Jean-Louis Schlesser concède 53’, mais n’est pas franchement menacé par son poursuivant, Jérôme Pelichet, qui pointe à plus de 1h30’. Par contre, cette deuxième place est très convoitée… François Lethier colle aux basques du Wildcat. A deux étapes de la fin du rallye, le podium est plus que jamais incertain !

Miroslav Kubicek, Gilles Florin et Karim El Zanaty ont eux aussi bouclé l’étape après quelques mésaventures. Journée difficile également pour Momo Asloun sur le Ch’ti Kangoo, Jean-Jacques Jousseau sur son Toyota (à présent en deux roues motrices..) et Vincent Demonceaux toujours aux prises avec les caprices du moteur Jaguar de son Bowler Nemesis.

En camions, Miklos Kovacs enfonce le clou et « assure » jusqu’à Dakar… Sur deux roues, changement de leader… Marco Capodacqua a pris le pourvoir devant son compatriote Alberto Dottori pour 1’41’’ !

 

Ambiance

Jérôme Pelichet – Bowler Wildcat

« Cette spéciale m’a épuisé. Je l’ai trouvée plus difficile que celle de la veille. A 30 km de la fin, je demandais sans cesse à Eugénie de me décompter les kilomètres. Décidément, je n’ai pas de chance, Jacky m’a encore « piqué » la victoire…c’est la deuxième fois ! Mais c’est la course…

 

Jacky Loomans – Nissan Navara

« J’ai beaucoup de regrets d’avoir cassé l’embrayage sur l’étape d’hier. Je voulais ma revanche aujourd’hui et j’ai mouillé le T-shirt ! Nous avons roulé sur un bon rythme en faisant très attentionna aux crevaisons, c’était le terrain idéal pour le Nissan. Cette 3ème victoire d’étape me fait plaisir, dommage pour le général, mais c’est la course ! »

 

François Lethier – Buggy Schlesser

« Ce fut une vraie épopée. Je suis arrivé premier au CP1 mais ensuite…nous avons perdu beaucoup de temps sur de l’herbe à chameau. Honnêtement, ce fut plus dur qu’hier et la lutte pour la 2ème place est loin d’être terminée…Quoiqu’il en soit, ce n’est pas un rallye de « fillettes » !

 

Edmond Pelichet – Bowler Wildcat

« Avant de venir ici, j’avais mal partout ! Après quelques jours de rallye, je suis en pleine forme et je prends chaque jour beaucoup de plaisir à rouler. »

 

Jean-Louis Schlesser – Buggy Schlesser

« Nous avons eu un petit problème électrique et un ventilateur en moins…Nous avons dû nous arrêter souvent pour faire descendre la température et remettre de l’eau. Une belle galère… »